Dans les pas de Jack, le haricot magique

Article de l’Est Républicain LE 06/04/2018 À 05:00

FAUCOGNEY
Contes autour des légumes, plantation de haricots et rencontre autour d’une écologie du quotidien : la foire des Bio Jours sème dans les écoles autour des interventions de Christiane Zolger.

ER - 6.04.18 - interventions écoles

Les ateliers des Bio Jours, l’éco-foire de Faucogney, se décentralisent dans les écoles de la commune autour du concept « Manger bio et local, c’est l’idéal ».

Mardi, c’est Christiane Zolger en personne, l’organisatrice de la foire pour l’association Terres, qui a fait passer le message auprès des CP et CE1 de l’école élémentaire de la commune. Quelques élèves de sixième du collège voisin étaient aussi de la partie dans le cadre des échanges entre les deux pôles.

Hélène Vinçonneau, l’enseignante du primaire, travaille depuis quelque temps avec ses cours préparatoires et élémentaires autour des légumes et de l’alimentation. « Les enfants ont déjà écouté des contes populaires dont le fameux Jack et le haricot magique. »

Autour d’une lecture, c’est une histoire de pomme qui permet aux enfants de détailler la vie et la croissance des fruits. On parle des pépins et de leur rôle… Et d’écouter la chanson « Tous les légumes ». « On parle aussi à cette occasion d’acidité de la pomme, en marge de la leçon sur les cinq sens. »

Travaux de jardinage

Mardi matin, le groupe est entré dans le vif du sujet en plantant des haricots grimpants dans de petits pots de repiquage. « Les enfants les ramèneront à la maison le temps des vacances et ils les soigneront chez eux. » Dans la pièce d’à-côté, Christiane Zolger officie autour de lectures là aussi. Mais c’est pour sensibiliser les enfants à une écologie du quotidien que la présidente de « Tremplin pour une économie rurale responsable de l’environnement et solidaire » (Terres) intervient. On parle aussi produits toxiques et leurs méfaits dans l’alimentation, pollution de l’air et les effets sur les maladies de l’homme comme l’asthme… Pour Mathéo, élève du CE1, c’est le pétrole dans la mer qui fait mourir les poissons. Nathan, Enzo, Jade, Quentin ou Lilian écoutent Magali qui s’inquiète de la disparition des abeilles et de nos oiseaux communs. « Si les abeilles disparaissent, elles ne polliniseront pas les fleurs et on n’aura plus de fruits. » Pour Christiane Zolger, ces exemples sont importants pour que les jeunes générations puissent prendre conscience « du risque à ne rien faire ». Pour ces « petits écolos », l’avenir n’est cependant pas perdu. En seconde partie de journée, les enfants, accompagnés de Christiane Zolger, ont visité la ferme de Myriam et Daniel Bösiger à la Damotte, hameau de La Bruyère. Et d’y récoler salades et radis… bio cela va de soi.

« Il faut que les enfants comprennent qu’ils sont eux aussi des acteurs de la protection de la terre en recyclant par exemple leurs déchets, les feuilles de papier ou les stylos à l’école. » Christiane Zolger

Article de Alain ROY

 

Laisser un commentaire